Trotti-Trotta et le doudou de Tim

IMG_5774 copie

Spécialement conçu pour le très jeune public, ce spectacle aborde le problème du doudou oublié, mais d’un point de vue original, celui du doudou lui-même qui va chercher à retrouver « sa maison ».

Le doudou va rencontrer différents personnages qui, chacun à leur manière, vont l’aider dans sa quête. C’est ainsi que les jeunes spectateurs feront la connaissance de Chat Minou qui parodie la fameuse « danse des petits pains » sur la musique de «La ruée vers l’or », de Lapin Malin qui se cache dans le chapeau du magicien et du mystérieux occupant d’une poubelle.
Puis viendra l’histoire de « Petit Ours et Grande Ours » inspirée d’un album pour la jeunesse sur le thème de la peur du noir et la difficulté à s’endormir.

C’est finalement Trotti Trotta, la vieille tortue, qui saura montrer le chemin de la maison au Doudou et tout finit bien.

Avec le soutien de la ville de Nouméa

de la direction de la culture de la Province Sud et de la ville de Dumbéa

 

  sigle Nouméa copie sigle PS copie logo dumbea1

 JAUGE: 60 enfants maximum de 1 à 5 ans (ce spectacle animé par une seule marionnettiste s’adresse à un nombre restreint d’enfants afin de favoriser le contact direct et faciliter leur participation verbale ou physique tout au long du spectacle)

 ESPACE SCENIQUE : 3m de larg X 3m de profondeur (le spectacle se joue à la fois derrière la table castelet à hauteur des enfants assis par terre et parmi eux à certains moments. La structure légère permet de s’adapter à de petits espaces, à condition que ceux-ci soient fermé et avec un minimum d’obscurité)

DUREE : 35 min + possibilité de dialogue et de manipulation des marionnettes du spectacle avec les enfants. (1h de montage, 3/4 h de démontage), plusieurs séances possibles dans la journée.

TARIF: me consulter contact

 

RÉSUMÉ DU SPECTACLE  

Tim a oublié son doudou dans le parc et quand le doudou s’en rend compte, il est trop tard … Alors, il va demander l’aide de Christine qui passait par là.

Elle le prend avec elle et va aller faire le tour des spectateurs pour voir si Tim n’est pas parmi eux.

Mais non ! Alors retour au parc où ils aperçoivent  un chat bizarrement chaussé … Minou confie à Christine qu’il ne connait pas la maison de Tim.

Poursuivant sa quête, Christine aperçoit alors un chapeau de magicien mais il est occupé !

Lapin Malin aimerait bien aider Doudou à trouver Tim et sort de son chapeau toutes sortes de choses mais pas le petit garçon !

Doudou commence à avoir peur de la nuit qui tombe et pour le réconforter, Christine lui raconte l’histoire de Petit Ours qui lui aussi avait peur du noir. Grande Ours a beau lui apporter une petite lanterne puis une plus grande et une plus grande encore, Petit Ours ne s’endort toujours pas : il a peur de la nuit qui pénètre la grotte. Alors Grande Ours a une idée : elle prend Petit Ours par la patte et l’emmène dehors…

        Après leur départ, Doudou tombe sur une poubelle, elle aussi habitée par un mystérieux animal qui n’aime pas trop qu’on le dérange pendant sa sieste…

Doudou en s’enfuyant tombe sur la vieille tortue Trotti Trotta  et c’est elle qui finalement va l’aider à retrouver le chemin de la maison de Tim.

        Puis tout se terminera par une danse endiablée en musique de tous les personnages du spectacle.

ASPECTS PEDAGOGIQUES  

Avant le spectacle

Ce spectacle ne nécessite pas de préparation particulière au préalable sauf celle d’apprendre aux enfants à avoir un comportement de spectateur (ne pas avoir peur de l’obscurité, rester assis pendant le spectacle, écouter mais aussi répondre aux sollicitations des marionnettes …) et les sensibiliser à une forme d’expression plutôt inhabituelle ici.

Pendant le spectacle

Je sollicite la participation active des enfants tout au long du spectacle, sollicitation verbale pendant les interventions du Doudou et physique lors de la manipulation parmi le public, d’où l’intérêt de limiter le nombre de spectateurs afin de permettre à chacun d’avoir un contact avec les marionnettes et aux plus timides de ne pas être étouffés par le nombre.

Malgré tout, l’expérience montre que les très jeunes enfants peuvent avoir peur des marionnettes dès leur apparition, simplement surpris par ces objets qui tout à coup « prennent vie ». Les adultes devront donc être attentifs à sortir momentanément l’enfant qui se met à pleurer afin d’éviter la contagion, quitte à le faire revenir ensuite pour qu’il constate que les autres enfants sont rentrés dans le spectacle et n’en sont pas effrayés.

Après le spectacle

La séance de manipulation des marionnettes du spectacle avec les enfants,  qui suit immédiatement la représentation, servira à présenter le rôle du marionnettiste, à répondre aux questions « à chaud » des enfants et leur permettra de « prendre le pouvoir » sur ces objets animés qui leur ont fait parfois très peur.

Plusieurs pistes sont ensuite envisageables en particulier dans le domaine d’activités :

–        maîtrise de la langue

On pourra travailler le langage d’évocation en reformulant les différents épisodes du spectacle et en récapitulant les personnages rencontrés par Doudou et Christine pour retrouver la maison de Tim.

Un travail d’évocation pourra être fait également pour retrouver la trame narrative de l’histoire racontée par les marionnettes, Petit Ours et Grande Ours. Celle-ci, issue d’un album, suit un schéma classique de conte randonnée avec des phrases ritournelles facilement mémorisées par les jeunes enfants.

On pourra faire le lien avec d’autres histoires à structures répétitives (« Les 3 ours », « Roule-galette », « Bon appétit Monsieur Lapin » et autres albums de Claude Boujon, les albums « Calinours » d’Alain Broutin et Frédéric Stehr, etc.)

Il peut être envisagé aussi de comparer avec d’autres albums sur le thème du sommeil, de l’endormissement, de la nuit : « Je ne veux pas aller au lit » de Tony Ross, « Au lit, petit monstre ! » de Mario Ramos, « Bonne nuit ma cocotte » d’ E. Jadoul, « Du bruit sous le lit »de J.M Mathis, « Allez, maintenant au lit » de Sandol Stoddard et Lynn Munsinger, etc.

Enfin, on pourra faire un travail de mise en réseau des albums sur le thème des ours, comme « Rentrons à la maison, Petit Ours »  de Martin Waddell et Barbara Firth (ed. Pastel).

Le thème du « doudou perdu » pourra aussi être travaillé à travers les nombreux albums pour la jeunesse qui traite de ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *