Adélaïde, Guimli et compagnie

 

spectacle Niaoulis

adelaide

Présentés par 2 petites « marionnettes-cône », Adélaïde et Guimli, ce spectacle est un enchaînement de plusieurs scènes musicales ou contées qui se déroulent à la fois derrière et devant le castelet avec sollicitation d’une participation active du jeune public.

Les spectateurs feront d’abord la connaissance d’un drôle d’oiseau (marionnette à fils) puis vivront une histoire de sorcière, de dragon et de magicien avec Aimie et la fée Violette (marottes), pour finir par danser avec la « Grande Demoiselle » sur une musique de Wagner.

JAUGE : 60 enfants maximum, de 2 à 10 ans
Ce spectacle animé par une seule marionnettiste s’adresse à un nombre restreint d’enfants afin de privilégier le contact direct et faciliter leur participation verbale ou physique tout au long du spectacle.

ESPACE SCENIQUE : 3,50m larg x 2,50m haut

Le spectacle se joue à la fois derrière le castelet de 2,5m de large avec les marottes et les marionnettes-cônes, devant et parmi les enfants avec les marionnettes à fils et la grande marionnette (style Bunraku japonais) la structure légère permet de s’adapter à de petits espaces (genre salle de motricité dans les écoles), à condition que ceux-ci soit fermés.

DUREE : 45 à 50 min.(compte tenu de l’âge des enfants et de la participation du public)
+ manipulation et dialogue avec les spectateurs après le spectacle.
( montage 1h1/4, démontage 3/4h).


TARIF : me consulter  contact

 


RÉSUMÉ DU SPECTACLE

Présenté par deux petites marionnettes cônes, Adélaïde et Guimli, le spectacle est un enchaînement de différents numéros avec, au centre, une histoire dont la trame est issue des contes populaires.

Tout commence avec une apparition d’abord timide puis cocasse des deux compères, Adélaïde et Guimli, sur la musique de Gershwin : « Rhapsodie in blue ». Ils nous présentent ensuite un drôle d’oiseau (une marionnette à fils) qui vient chatouiller le nez des spectateurs avec ses plumes.

Après sa sortie, arrive Aimie, l’héroïne de l’histoire. Les enfants vivent avec elle ses démêlés avec la méchante sorcière, qui n’hésite pas à employer les stratagèmes les plus farfelus pour l’attirer dans sa grotte afin de lui prendre sa jeunesse et sa beauté. Aimie se retrouve ainsi aux prises avec une rose empoisonnée, un dragon rose à cheveux (marionnette-chaussette) et une souris maligne (marionnette à doigt).Et même, la bonne fée Violette ne pourra empêcher la sorcière d’attraper Aimie puisqu’elle se fera capturer par l’affreuse mégère !

Mais, le singe Coco veille et c’est lui qui emmènera Aimie, endormie par un sort maléfique, chez le vieil ermite magicien, Grégoire. Celui-ci parviendra, grâce à l’aide des enfants à la réveiller et finalement notre héroïne fera disparaître la sorcière en chantant avec le public la célèbre formule : « Sorcière, sorcière, prend garde à ton derrière !!! »

Après toutes ces péripéties, Adélaïde et Guimli reviennent un peu apeurés et bientôt intrigués par la présence d’une forme bizarre recouverte d’un drap, devant le castelet. Cette forme va bientôt s’animer lentement sur le « prélude de Lohengrin » de Wagner et laisser apparaître une « Grande Demoiselle » (marionnette taille humaine style Bunraku) qui va venir danser devant et avec les enfants sur un air de danse hongroise.

Après son départ, Adélaïde et Guimli viennent nous annoncer la parade et il s’ensuit un défilé de toutes les marionnettes du spectacle sur une musique endiablée et les applaudissements en mesure des spectateurs.

 LA  PRESSE EN PARLE

DOSSIER PÉDAGOGIQUE

Avant le spectacle

Ce spectacle a été conçu prioritairement pour le public scolaire de cycle 1 et 2 et ne nécessite pas de préparation particulière au préalable sauf celle d’apprendre aux enfants à avoir un comportement de spectateur (ne pas avoir peur de l’obscurité, rester assis pendant le spectacle, écouter mais aussi répondre aux sollicitations des marionnettes …) et les sensibiliser à une forme d’expression plutôt inhabituelle ici.
Il sera aussi intéressant de leur apprendre les 2 chansons du spectacle que je leur demande de chanter avec moi, à savoir « Gentil coquelicot » et « Un, deux, trois, nous irons aux bois »

 

Pendant le spectacle

Je sollicite la participation active des enfants tout au long du spectacle aussi bien pendant les interventions des 2 marionnettes cônes qui jouent les présentateurs que pendant l’histoire avec les marottes, d’où l’intérêt de limiter le nombre de spectateurs afin de permettre aux plus timides de s’extérioriser grâce à une identification très forte aux personnages tenus par les marottes.
Je demande donc aux enseignants d’être particulièrement attentifs aux comportements des élèves pendant le spectacle car l’expérience a montré qu’il se produit souvent des réactions inhabituelles de la part de certains enfants (les plus timides osent prendre la parole ou au contraire les plus turbulents peuvent être terrorisés par la sorcière).

 

Après le spectacle

La séance de manipulation des marionnettes du spectacle parmi les enfants, qui suit immédiatement la représentation, servira à présenter le rôle du marionnettiste, à répondre aux questions « à chaud » des enfants et à leur permettre de « prendre le pouvoir » sur ces objets animés qui leur ont fait parfois très peur.

Plusieurs pistes sont ensuite envisageables au sein de la classe dans différents domaines d’activités :

  • maîtrise de la langue

Et particulièrement le langage d’évocation en reformulant la trame narrative de l’histoire racontée par les marottes, histoire que j’ai inventée en suivant la morphologie des contes populaires traditionnels (situation initiale, déclencheur, épreuves avec les personnages positifs et négatifs et dénouement final).

L’implication en général très forte des enfants pendant le spectacle servira de motivation pour analyser les différents éléments de l’histoire : lieux, époque, personnages principaux et secondaires, actions … pour ensuite inventer à leur tour un conte basé sur la même structure.

  • sensibilité, imagination, création

Ce spectacle peut servir de déclencheur pour donner envie aux enfants de fabriquer leurs propres marionnettes et pourquoi pas, de monter un petit spectacle.

COMMENTAIRES

  • écoles de Dumbéa (Nouvelle-Calédonie)  en 2010
  • Myosotis

Bonjour,

Le spectacle était intéressant, captivant et adapté à l’âge des enfants. Mme Rigault a fait l’unanimité et nous serions très intéressées pour un spectacle l’année prochaine d’autant plus que sur les 2 séances nous n’en avons payé qu’une au prix de 25 000F financée pour 2/3 par l’APE.

Tous les enfants de l’école ont pu assister au spectacle et nous avons pu accueillir les élèves des Bengalis également.

Cordialement.

Sylvia

  • Higginson

Bilan: retours très satisfaisants de la part des enseignants.

6 classes ont assisté au spectacle : 113 élèves.
Avis favorable pour 2011.

  • Jacarandas

Bonjour

Spectacle de très bonne qualité, très interactif, les enfants ont bien accroché.

L’école a pris à sa charge une représentation sur les deux.

Merci pour celle offerte par la mairie.

A renouveler

Arnaud

  • Niaoulis

Bonjour,

Pour les Niaoulis, c’est un peu particulier Mme Rigault était professeure des écoles chez nous pendant 4 ans avant de se reconvertir en marionnettiste lorsqu’on lui a refusé la territorialité. En outre, elle intervient régulièrement cette année auprès de 2 classes de SG dans le cadre des classes à PAC. Nous connaissions donc son spectacle bien avant qu’elle ne se produise devant les 4 classes de petits et de grands. Le spectacle est de qualité professionnelle, bien rythmé, et bien pensé pour une éventuelle exploitation pédagogique. Nous sommes favorables au renouvellement de l’opération.

Bonne fin de journée.

Olivier HUSSON – Les Niaoulis.

  • Benebig

Bonjour,

Spectacle de Mme RIGAULT :

-Classes ayant assisté au spectacle : 3CP + 3CE1 + 1CLIS1 (soit 126 élèves en 2 fois)

-Appréciations :

Spectacle vivant où les élèves ont bien participé (interactif). Histoire adaptée à l’âge des enfants. Une variété de marionnettes très appréciable.

-Souhait pour 2011 :

Reconduction si possible.

Merci à la Mairie pour le financement, ça en valait vraiment la peine.

Bonne journée.

Cordialement.

Mme Lepage

  • Bengalis

Bonjour

Nombre de classes ayant vu le spectacle :3/3  91 élèves

Appréciation qualitative : pour des maternelles : très bien tant sur la durée que sur la qualité

Souhait pour 2011 : opération à reconduire si possible (avec un nouveau thème si c’est la même artiste)

Bonne journée

Corinne

école de Theix (Bretagne, FRANCE)

CLIS :

Tout bien, génial d’avoir plusieurs types de marionnettes.

Un regret : le noir du décor

Les élèves ont beaucoup aimé. La proximité des marionnettes les a beaucoup marqués.

Patricia COMBAULT

MS/GS :

  1. bien. Les enfants ont beaucoup aimé.

Frédérique TOURNY

PS1-PS2 :

Les enfants étaient très contents d’avoir vu un « pestacle » de marionnettes et surtout que celles-ci soient venues les voir !

Fabienne AVERTY

CP-CE1 (bilingues):

Les élèves ont beaucoup aimé. Marionnettes variées. Une « vraie » histoire (cohérente, avec du sens, accessible). Plaisir de manipuler les marionnettes à la fin du spectacle.

Soazig LE QUENTREC

Classe maternelle bilingue :

Les petits comme les grands ont été captivés, intéressés par l’histoire, les marionnettes… Bien.

Nadine STEUNOU

GS-CP :

La magie des marionnettes !!! Les enfants étaient « dedans »… sans aucun doute : pour chasser la sorcière ou chanter pour sauver la princesse. Merci Christine.

Josette KERFORN

PS2-MS :

Spectacle réussi, bravo ! Les enfants ont apprécié. Personnellement, je pense que dévoiler le « secret » des marionnettes rompt un peu la magie du spectacle. Mais c’est un choix personnel. Merci en tout cas.

Anne Luciani

écoles francophones de Colombie Britannique
Bonjour Mme Rigault,

Nous avons tout simplement adorer votre spectacle et en fait, nous sommes même tombés en amour avec les personnages :).

L’histoire a été très intéressante et la manière dont vous l’avez présentée appropriée pour des maternelles.

Je vous souhaite du succès et que vous reveniez nous voir l’an prochain!

Raluca Cosma

Enseignante à la maternelle

École des Pionniers

Port Coquitlam, BC

Bonjour,

Les enfants ont vraiment aimé la pièce que vous leur avez présenté.

Ils ont été très

attentifs et ont aussi à ma grande surprise participer lors de l’activité àa la fin de la représentation.

J’ai personnellement bien aimé que vous preniez le temps de leur expliquer le fonctionnement de la marionnette et plus spécifiquement celle de la sorcière, qui est un personnage qui fait souvent peur aux enfants , du moins ceux de mon groupe les 2-4 ans.

Les parents qui étaient présents ont vraiment apprécié aussi.

Les enfants participaient et ont eu la chance de parler en français ce qui n’est pas toujours évident pour les enfants qui fréquentent mon programme.

Bravo et au plaisir de pouvoir assister à nouveau à un de vos spectacles.

Johanne

Coordonnatrice Franc Départ des Pionniers

B.C. CANADA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *